LES MACRO-INVERTÉBRÉS

La Mouche de Mai

Nom scientifique : Ephéméra danica

Description :

C’est un grand éphémère, 15 à 25 mm sans la queue formée de 3 cerques. Il possède 4 ailes, 2 grandes et 2 plus petites, tachetées. L’abdomen est de couleur crème à jaune paille et porte des taches dont les dessins sont très caractéristiques de l’espèce, se qui permet de les reconnaître à l’œil nu. L’observationn. des pinces génitales des mâles permet de confirmer la détermination.

Evolution :

L’insecte ailé émerge des rivières non-polluées  généralement entre  mi mai et mi juin, mais on peut le rencontrer parfois jusqu’à la mi août selon certaines rivières. Les adultes (ou imagos) ont une durée de vie très courte (quelques jours au maximum) d’où son nom d’éphémère durant laquelle ils ne se nourrissent pas. Ils s’accouplent et les femelles pondent après avoir remonté le cours d’eau sur une certaine distance.

Habitat :

La larve est fouisseuse. Elle vit dans les dépôts de sable et de graviers dans les secteurs lents à moyennement rapide des grands fleuves et rivières.C’est une des espèces bio-indicatrices qu’on peut notamment encore trouver dans les rivières salmonicoles dites de première catégorie.En termes potentialité écologique, cette espèce devrait être trouvée dans presque toute l’Europe, jusqu’à une altitude de  1 000 m  environ. Mais elle est assez sensible à la qualité du milieu, ainsi qu’à la pollution lumineuse. Elle souffre de l’artificialisation des cours d’eau, de la pollution des sédiments et du colmatage organique du fond des rivières. Elle est pour ces raisons en forte régression depuis le début du xxe siècle.

 

Elle fait partie du plancton aérien et nourrit notamment les hirondelles et certaines espèces de chauve souris qui chassent au-dessus des cours d’eau, ainsi que de nombreux amphibiens et araignées, mais également les poissons.

Ephemera danica est une des espèces dites Mouche de mai (Mayfly pour les anglophones) utilisées comme appât (ou imitée par un leurre) par les pêcheurs à la mouche.

Confusion possible : Si on n’y prend pas garde, il est possible de la confondre avec Ephéméra vulgata, E. linéata ou E. glaucops qui sont les 4 différentes espèces du genre, mais le dessin sur les différents abdomens ne permet aucune équivoque.

2018-02-10T12:58:17+00:00 10 février 2018|