Communiqué de “La Truite saumonée” relatif à la saprolégniose sur la Touvre

“La Truite saumonée” est interpellée par les riverains et pêcheurs sur l’épisode de saprolégniose qui sévit actuellement sur la Touvre.
L’agent contaminant opportuniste (saprolégnia) à l’origine de l’épizootie se développe à cause d’une rupture des défenses naturelles des truites fario provoquée par la dégradation des conditions de vie des poissons consécutive aux contraintes environnementales. Les truites infectées par la saprolégniose présentent des taches blanches sur le corps qui peuvent se développer jusqu’à entraîner la mort mais les poissons peuvent aussi se rétablir. L’aspect des truites malades est spectaculaire et suscite des réactions d’incompréhension sur les berges de la Touvre. Il convient toutefois de mentionner que toutes les zones de la rivière ne sont pas affectées avec la même intensité.
“La Truite saumonée” dont les membres du CA, conseillers techniques et gardes pêche particuliers ont très tôt constaté l’apparition de la maladie sur la rivière s’est immédiatement rapprochée de la Fédération de pêche de Charente afin de lui communiquer ses observations et de lui demander de mobiliser les services de l’État compétents qui seuls disposent des moyens nécessaires pour traiter cette situation. L’AAPPMA continue à lui transmettre systématiquement les observations et informations qui lui sont adressées par les riverains et pêcheurs. Elle mobilise également ses adhérents via une enquête diffusée dans sa newsletter afin de réunir un fonds d’informations factuelles sur l’évolution réelle de la situation à destination de ses autorités de tutelle. Elle souhaite notamment parvenir à établir une cartographie de l’intensité de la contamination des différentes zones de la rivière.
“La Truite saumonée” se félicite du report de l’ouverture de la truite fario au samedi 13 avril 2019 qu’elle a demandé et qui permettra à l’espèce affaiblie par l’épizootie de ne pas en plus subir une pression de pêche dès l’ouverture.
En début d’année 2019, lors de la traditionnelle réunion de présentation des associations locales en présence de la préfète de Charente, la Fédération de pêche de Charente a fait part de son inquiétude face à la prolifération de saprolégniose sur les truites de la Touvre. Madame la préfète a demandé à la Fédération de pêche départementale de saisir la DDCSPP ( Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Personnes) par un courrier circonstancié, ce qui a été fait. D’autre part, le président de la Fédération de pêche a indiqué lors de l’assemblée générale de l’AAPPMA du 23/02/2019 qu’il avait demandé aux services préfectoraux si les piscicultures pourraient être impliquées dans la propagation de cette mycose sur la rivière et qu’il attend une réponse.
À ce jour l’AAPPMA ne dispose pas d’informations supplémentaires mais continue d’exercer la plus grande vigilance et se tient à l’écoute des pêcheurs et riverains de la Touvre auxquels elle prête la plus vive attention. Elle émettra un nouveau communiqué d’information en fonction de l’évolution de la situation, notamment si ses autorités de tutelle arrêtent des décisions.

2019-03-11T09:16:35+00:00 6 mars 2019|

Laisser un commentaire