Les cartes 2023 de la "La Truite saumonée" sont en vente, aidez votre AAPPMA, achetez une carte annuelle de l'AAPPMA de Magnac-sur-Touvre !!!

Le ministère interdit les tirs de régulation des cormorans, “La Truite saumonée” se mobilise.

Le grand cormoran a toujours fait l’objet d’une procédure de régulation. Jusqu’ici, le ministère de la Transition écologique définissait un quota triennal de tirs par département, non seulement pour les piscicultures mais aussi pour les eaux libres.

Le 1er octobre 2022, prétextant des arrêtés suspendus suite aux recours départementaux déposés par la LPO (15 recours en 2021 sur 97 arrêtés), le ministère n’a pas reconduit les autorisations de tirs de régulation du cormoran sur les eaux libres françaises pour la période 2022-2025.

Protégé par la Directive Oiseaux, le grand cormoran poursuit son expansion et hiverne au bord des rivières et plans d’eau où vivent des espèces piscicoles. Chaque automne/hiver, ils sont environ 100 000 à s’installer en France.

Redoutables prédateurs ils consomment entre 300 et 500 grammes de poisson par jour chacun en s’attaquant aux espèces présentes dont les migrateurs, le brochet l’ombre commun et la truite.

L’augmentation des populations de cormorans est documentée par le Rapport triennal de Loïk Marion – président du Conseil national de la protection de la nature- publié en novembre dernier. II recense plus de 11 000 couples sur le territoire, soit une progression de +16 % depuis 2018. Cette progression est avant tout due aux populations continentales (+20%) qui se retrouvent dans 52 départements dont la Charente.

C’est pourquoi le conseil d’administration de “La Truite saumonée” a décidé de se mobiliser et d’installer des ficelles sur la Touvre comme substitut aux tirs de régulation. Ces ficelles fixées sur les berges sont tendues tous les 7 m en travers de la rivière afin d’empêcher les cormorans de se poser pour capturer les truites. Ce type d’installation a déjà été utilisé dans d’autres départements avec quelque succès et n’est nullement préjudiciable à la faune riveraine.

Dimanche 23 octobre, 11 bénévoles de “La Truite saumonée” ont donc procédé au déploiement de ces ficelles qui seront retirées avant l’ouverture 2023. Les participants ont constitué 2 équipes, une sur chaque berge, de façon à attacher les extrémités des ficelles à des arbres. La pose de ce dispositif a nécessité une matinée de marche dans la rivière.

Espérons que ces ficelles ne seront pas détruites puisqu’elles constituent désormais l’unique protection des farios contre les cormorans pendant la période du frai qui s’annonce.

Clichés de la pose des ficelles dans la Touvre le 23/10/22 pour diminuer l’impact de la prédation des cormorans sur les truites
2022-10-27T18:15:49+02:00 27 octobre 2022|

Laisser un commentaire