La Charente libre consacre une pleine page au no-kill de la Camoche

Ce 17 juillet 2019, La Charente libre consacre une pleine page au no-kill de la Camoche. Antoine Beneytou, journaliste auteur de l’article, avait évoqué le 10 juillet 2019 le parcours en situation au bord de la Touvre, avec des membres du bureau de “La Truite saumonée” : Régis Hauthier, le président ; Fredéric Brunet, le secrétaire et Jacky Morelet, le trésorier.

Tous les aspects du fonctionnement du no-kill ont été abordés : la topographie et la facilité d’accès à la rivière, la population exceptionnelle de truites fario (exceptionnelle en nombre mais surtout en taille), la forte fréquentation des pêcheurs qui apprécient particulièrement le parcours qui leur procure, moyennant juste une carte de pêche, des émotions fortes sans quitter l’hexagone. Tout cela ne serait évidemment pas possible sans la règle incontournable qui cadre l’action de pêche du parcours de la Camoche : tout poisson capturé doit être immédiatement relâché dans les meilleures conditions, souvent après la prise de la photo d’un poisson trophée par l’heureux pêcheur. “La Truite saumonée”, consciente de l’enjeu de ce joyau, veille au respect du règlement et procède régulièrement à la collecte des déchets abandonnés dans la rivière pour accueillir ces visiteurs halieutiques, qu’ils soient Charentais ou extérieurs au département, dans un cadre préservé. Les difficultés de gestion de la rivière ont aussi été mentionnées comme la saprolégniose, maladie qui a encore sévi cette année et tué à nouveau un très grand nombre de géniteurs. La diminution de la population halieutique a conduit l’AAPPMA à demander à ses autorités de tutelle le report de l’ouverture de la pêche à la mi-avril sur la Touvre et l’abaissement du nombre quotidien de captures par pêcheur à 2 farios. C’est à ce prix que l’espèce sera préservée et ne rien faire relèverait de l’inconscience.

Pour être totalement impartial, A. Beneytou a interviewé des pêcheurs extérieurs au département et ne pouvant donc pas être suspectés de parti pris. Leurs témoignages sont unanimes sur la qualité de la pêche à la Camoche et ils saluent l’action menée par “La Truite saumonée”. Certes, certains regrettent la très grande fréquentation des lieux qui rend les poissons plus difficiles à leurrer mais l’AAPPMA réfléchit déjà à la création d’un second parcours no-kill pour diluer la pression de pêche.

Pour lire l’article de La Charente libre, cliquez sur le lien suivant : https://aappma-latruitesaumonee.net/wp-content/uploads/2019/07/190717-Interview-Lts-No-kill-de-la-Camoche.pdf

N’oubliez pas de réagir à cet article, vos contributions nous sont précieuses.
“La Truite saumonée”

2019-07-17T17:58:42+02:00 17 juillet 2019|

Laisser un commentaire